FRAIS D’ADHÉSION OFFERTS !

sous forme de remboursement sur votre compte, 30 jours après le démarrage de votre contrat.

Complémentaire santé à la retraite, comment faire le bon choix ?

Avec l’âge, les besoins en matière de couverture santé ne sont plus les mêmes. Par ailleurs, le passage à la retraite entraîne toujours une baisse sensible des revenus. Comment choisir une complémentaire santé adaptée à votre retraite, qui respecte votre budget ?

Votre santé à la retraite

Votre retraite, vous voulez en profiter ! Voyager, faire du sport, vous lancer dans une nouvelle activité sociale ou culturelle… Pour cela, vous devez être en forme ! Il faut donc vous occuper de votre santé. Consultations de spécialistes, soins dentaires, appareil auditif, bilans ou dépistages…

Avec l’âge, la fréquence des consultations et des soins a tendance à augmenter. Le budget santé/retraite avec ! D’autant que certaines dépenses sont peu ou mal remboursées par l’Assurance maladie. Il est donc indispensable d’avoir une complémentaire santé/retraite adaptée à vos besoins et à votre budget. 

Faut-il changer de complémentaire santé à la retraite ? 

Parce que vos besoins ne sont plus les mêmes à la retraite, c’est le moment de faire le point sur les garanties proposées par votre contrat actuel, ou de souscrire une complémentaire plus adaptée pour les seniors. 2 options sont possibles : 

  • Option 1 : vous avez une complémentaire santé d’entreprise (obligatoire depuis le 1er janvier 2016 pour tous les salariés du privé). Vous pouvez conserver cette couverture santé. Mais vous devez faire la demande dans les 6 mois qui suivent votre départ de l’entreprise. 
    Attention : cette solution n’est pas toujours la plus intéressante. En effet, votre cotisation augmentera de façon significative puisque l’entreprise ne paiera plus sa part patronale. Et les prestations ne seront pas forcément adaptées aux besoins de votre âge. La plupart du temps, il est donc plus pertinent de changer de mutuelle à la retraite.  
  • Option 2 : vous avez une complémentaire santé individuelle. Vous en êtes satisfait, vous pouvez bien sûr la conserver. Mais profitez de votre passage à la retraite pour faire des arbitrages et l’adapter à votre nouvelle vie. Privilégiez les garanties indispensables pour les années à venir : hospitalisation et soins dentaires par exemple. 

Quelles prestations choisir pour votre complémentaire santé ?

  • Sélectionnez les garanties qui permettent de couvrir les risques les plus importants, comme l’hospitalisation de durée illimitée et le séjour en établissement de rééducation.
  • Si vous le pouvez, privilégiez aussi le remboursement des soins dentaires (implants, bridges), des frais d’optique (verres progressifs) et des prothèses auditives.
  • Soyez vigilant sur le remboursement des dépassements d’honoraires, qui sont très élevés dans certaines régions.
  • Examinez les prestations de « confort », qui peuvent vous être utiles dans l’avenir. Certaines mutuelles proposent en effet des forfaits pour des cures thermales ou des consultations de médecine douce.

Bien sûr, vous pourrez compléter ces prestations par toutes celles indispensables à votre profil médical. 

Une aide pour financer votre mutuelle retraite

La complémentaire santé solidarité (C2S) vous donne droit à la prise en charge de la part complémentaire de vos dépenses de santé retraite. Cela signifie que cette aide rembourse ce qui n’est pas remboursé par l’Assurance Maladie. 

Important : cette aide est octroyée sous conditions de ressources. Pour savoir si vous y avez droit, effectuez une simulation sur le site de l’Assurance malade (ameli.fr).